Comment choisir une urne funéraire ?

Pour acheter une urne qui détermine d’abord la matière choisie :

Il est obligatoire d’opter pour une matière biodégradable si l’urne doit être déposée en pleine terre ou en pleine mer : argile, tourbe, fibres naturelles , sable, bois, ces matières d’origine naturelle permettent une décomposition respectueuse de l’environnement et perpétuent l’esprit écologique de la personne disparue.

Si l’urne est conservée dans un espace dédié (cavurne ou niche de columbarium, inhumation dans un monument funéraire), d’autres matériaux sont envisageables : granit, albâtre, laiton, porcelaine, mais aussi verre, qui sont des matières résistantes à l’humidité et durables dans le temps.

Les urnes prévues pour être scellées sur un monument funéraire doivent être très solides et résistantes au gel.

De quoi est composée la tombe ?

Un simple modele compose les semelle la soubassement la tombale le socle et la stèle

La semelle est la partie horizontale qui forme l’assise du monument. Cette partie du monument funéraire peut être composée de plusieurs éléments ou un monolithe. La pose d’une semelle est obligatoire lorsque le monument funéraire se trouve dans des cimetières parisiens. Il peut être en ciment ou en granite lorsqu’il s’agit d’une concession perpétuelle.

Le soubassement ou parpaing est normalement composé de 4 éléments. Notons que cette partie du monument funéraire peut être en un seul bloc. La base du monument funéraire varie entre 15 à 20 cm. Le prix varie selon la hauteur du soubassement. Il est possible d’introduire une jardinière ou une marche dans le soubassement selon le gout.

La tombale représente l’élément horizontal qui recouvre l’intégralité ou une partie de monuments funéraires. Les formes et les dimensions de cette partie de la sépulture peuvent varier. Le modèle avec le dessus à plat à pentes est considéré comme l’article tendance par les familles endeuillées. On peut aussi sélectionner des monuments funéraires équipés de pierre tombale plus épaisse à dessus plat.

La stèle est le socle vertical conçu spécialement pour recevoir l’épitaphe ou l’ornement. Cet élément qui compose le monument funéraire peut prendre plusieurs formes selon les préferances des clients. Les familles endeuillées privilégient les formes monuments classiques dont le design dure plus longtemps que celui des modèles modernes et originaux qui est éphémère.

 

Combien coûte une urne funéraire ?

Le prix de l’urne dépend de sa taille, de la forme choisie et du matériau utilisé. Également du type de façonnage, industriel ou artisanal. Fabriqué a locaux ou importé aux étrangers. Elles vous sont proposées à partir d’un très bon prix jusqu’ à la plus luxueuse, une urne simple avec du matériau moins cher sera un petit prix, et celle unique façonnée dans un morceau luxe de granit et gravé complexe sera plus cher.

Qu’est-ce qu’une plaque funéraire ?

Elle fait plusieurs fonctions, comme une objet du souvenir et le respect de la mémoire du disparu. C’est aussi un espace de liberté qui servira à exprimer la personnalité ou les passions du défunt, le regret des proches ou un dernier hommage. Cette décision qui combine raisons affectives et esthétiques incombe aux vivants, il est donc important de faire un choix de plaques funéraires de qualité.

Si certaines personnes préfèrent faire inscrire un message d’espoir, d’autres choisissent un texte de réconfort à destination des proches qui devront affronter la tristesse causée par la perte d’un être aimé. Cependant, la plaque est souvent un élément important de l’ornement de la tombe,et la memorisé des proches. son style et sa forme dépendent donc des goûts de chacun.Le motif aux large choix.

Quel est le rôle de la plaque funéraire ?

Comme la stèle funéraire, elle a pour vocation de conserver le souvenir du défunt, de lui rendre hommage et de témoigner de l’affection que ses proches avaient pour lui. Cela peut se traduire par la gravure d’une expression, de citations, d’une photographie, une forme de plaque spécifique, une image,une épitaphe etc. elle peut aussi servir à identifier un disparu.

Quelles sont les caractéristiques d’une plaque ?

Il est nécessaire de vérifier les points suivants :

  • Elle doit être solide pour supporter les chocs
  • Elle doit pouvoir durer dans le temps
  • Enfin, elle doit s’adapter à son environnement

De préférence, elle doit aussi être indémodable et facile à entretenir.

Ces critères dépendront bien évidemment de la forme, du matériau et du type de gravure souhaités ainsi que d’autres éléments rajoutés comme des embellissements. Si auparavant on privilégiait le granit pour fabriquer les plaques funéraires, vous avez désormais à votre disposition des composants plus variés :

  • Le granit
  • Le marbre, élégant mais coûteux
  • Le verre, particulièrement chics
  • Le plexiglas
  • Le métal, solide mais qui nécessite un entretien
  • L’ardoise, très sobre
  • Le bois
  • Et de nombreux autres.

Quant aux formes, elles sont extrêmement variées. Il existe des modèles en forme de cœur, de carré, de rectangle, en forme de livre, etc.

En général, les plaques sont noires, mais de nombreux autres coloris sont à choix.

Pour plus des choix, n’hesitez pas à me laisser des messages.

L’ornementation d’un monument funéraire

Deux techniques génerale graver sur la stèle d’un monument funéraire :

Les inscriptions se font sur les surfaces horizontales ou verticales, par enlèvement de matière. Il est important de savoir que l’or ou la couleur des inscriptions faites sur une surface horizontale va s’altérer plus rapidement que dans le cas d’une inscription sur une surface verticale. Un rechampissage est toujours possible pour redorer ou remettre de la couleur.

Le nom

Les monuments reçoivent en premier lieu la gravure du prénom, du nom et la date de naissance et de décès des défunts. Selon le nombre d’emplacements disponibles dans la sépulture, il convient de prévoir où prendra place la gravure des noms des futurs défunts.

Mais la gravure ne se limite pas nécessairement à ces seules informations : une épitaphe, un portrait, la reproduction d’un dessin , une signature, un emblème, une décoration sont autant de gravures possibles.

Les épitaphes

Les épitaphes qui font le charme des tombes anciennes sont aujourd’hui assez rares.
La famille peut choisir une citation religieuse ou une citation d’auteur, une phrase écrite par le défunt ou par un proche, un message d’espoir ou d’amour, quelques mots sur le défunt, ce qu’il a fait, ce qu’il a représenté.

L’humour a également droit de cité dans les épitaphes. De par son caractère très personnel, on le trouvera plus généralement sur la sépulture d’une seule personne plutôt que sur un caveau de famille.

Ex : « Enfin libre, Enfin libre, Merci Dieu tout-puissant je suis enfin libre. » « Tirez le rideau, la farce est terminée. »

En guise d’épitaphe, une sépulture peut être couverte de mots personnels manuscrits qui seront réalisés dans un premier temps avec un crayon gras par la famille, puis gravés, dorés ou colorés sur place par le graveur.